Sortir à Courbevoie

Electronic feeling : le collectif qui crée l’événement

Actualités
De l’accompagnement musical à l’organisation événementielle, retour sur l’ascension d’Electronic Feeling, un collectif courbevoisien dont vous n’avez pas fini d’entendre parler.

En activité depuis 2015, Electronic feeling (EF) est un collectif qui réunit des passionnés de musique électronique (mais pas seulement) et qui, au fil du temps, s’est illustré dans la production événementielle. Il est animé par un noyau dur de 8 personnes, mais compte 25 membres parmi lesquels des musiciens, des cadreurs, des réalisateurs, des techniciens, des informaticiens…

"On accompagne les envies de chacun, explique Niels Marinot, responsable des projets événementiels. À l’origine, on tournait des vidéos d’une quinzaine de minutes. Notre idée était de dédiaboliser la musique électronique produite en live avec des machines et de la faire découvrir à un public plus large." En 2016, le collectif commence à se tourner vers l’événementiel. D’abord autour de manifestations techno "underground". Mais, une fois encore, le désir de s’adresser au plus grand nombre les a amenés à prendre un nouveau tournant.

Concerts, expos, et DJ caché

"Nous sommes allés voir le service culturel de Courbevoie pour présenter notre projet. Ils ont tout de suite accroché et nous ont proposé de travailler sur Kiosque en scène au parc de Bécon." Sur un après-midi et une soirée, Electronic feeling élabore alors un format complet avec des concerts d’artistes issus du collectif, mais aussi des propositions pour mettre en avant les cultures alternatives : expositions de photos, graffs et peintures de jeunes courbevoisiens, stands de vêtements… "Ça a cartonné. Du coup, la ville nous a fait confiance pour organiser la Fête de la musique sur les berges. Ça a aussi très bien marché. Pour l’édition 2020, nous avons proposé un événement plus Covid friendly en sonorisant les quais sur 200 m, sans scène pour éviter les rassemblements, mais avec un DJ caché."


Brumisateurs, jeux et potager urbain participatif

Jamais à court d’idées, EF s’est également illustré du 11 juillet au 23 août au parc de Bécon dans le cadre de "Voilà l'été !" afin d’offrir aux courbevoisiens une palette d’activités compatibles avec les règles d’hygiène. "C’était une demande de la ville, raconte Niels Marinot. Pour nous, c’était l’opportunité de montrer que nous savions organiser des événements grand public qui n’étaient pas seulement musicaux."
Une manifestation éco-responsable et ludo-éducative qui a permis à chacun de profiter d’animations gratuites au sein de quatre espaces. Brumisateurs pour se rafraichir, coin pique-nique avec des aménagements en palettes recyclées, de la végétation, des parasols, des transats, mais aussi un espace ludique avec pétanque, mölkky et jeux pour enfants. "Nous avons également créé un potager urbain participatif avec des ateliers pour les petits et les grands. Ça a beaucoup plu. C’était super que Courbevoie nous permette de faire ça. Surtout en période de Covid."


Un reportage à venir

Une collaboration courbevoisienne qui n’en est sans doute qu’à ses débuts puisqu’Electronic feeling a d’ores et déjà été contacté pour discuter de l’édition 2021 du festival Atmosphères. "J’espère qu’on ira loin ensemble, confie Niels Marinot. Je rêve d’un festival éco-pensé de deux jours, organisé avec la ville dans le stade." 

En attendant, EF peaufine un reportage réalisé par des cadreurs du collectif sur la résidence artistique de deux de ses musiciens. "Il sortira avant la fin de l’année. Ce serait top de pouvoir faire une première au ciné de Courbevoie !"

https://www.facebook.com/electronicfeeling/