Sortir à Courbevoie
  • Tarifs :
  • Plein : 29€
  • Passion : 25€
  • -25 ans : 22€
12 mai 2022
20h45
Une histoire d'amour • d'Alexis Michalik
Une histoire d'amour • d'Alexis Michalik

Une histoire d'amour • d'Alexis Michalik

Théâtre
Espace Carpeaux

Espace Carpeaux

Voir le plan

15 boulevard Aristide Briand
92400 Courbevoie
Horaires

Horaire de la billetterie spectacles :

Mardi, jeudi et vendredi de 17h à 19h

Tout public

ACME

Comment l’amour peut-il finir ? C’est la question que l’on se pose ici. Ces personnages ont déjà touché le fond mais en se confrontant les uns aux autres, en se débattant avec une énergie proche du désespoir, ils vivent, douloureusement, et ils vivent fort. 

Katia et Justine tombent amoureuses, un amour de conte de fées. Justine veut un enfant. Katia, trop souvent blessée par la vie, finit par accepter qu’elles tentent toutes les deux une insémination artificielle. Katia tombe enceinte, mais quelques jours avant la naissance de leur enfant, Justine disparaît… Douze ans plus tard, Katia va mourir. Elle va devoir trouver un tuteur pour sa fille, Jeanne. Sa seule option : son frère, William, écrivain cynique, qu’elle n’a pas vu depuis 5 ans.

Un spectacle d’Alexis Michalik avec Alexis Michalik en alternance avec Clément Aubert, Pauline Bressionen alternance avec Alexia Giordano, Juliette Delacroix, Marie-Camille Soyer, et en alternance Lior Chabbat, Léontine d’Oncieu, Violette Guillon et Amélia Lacquemant

La presse en parle !

Par le miracle d’une mise en scène tourbillonnante, cet amour qui naît et se fracture sur scène ressemble à s’y méprendre aux nôtres. Parce que les acteurs, et c’est là l’autre force de Michalik, sont à notre image.
Le Figaroscope – François Aubel

Volontiers mélodramatique - on y rit mais on y pleure surtout - la pièce est astucieusement efficace. Tout s’enchaîne, les acteurs sont justes et le public, debout, applaudit.
La Croix – Guillemette De Préval

Alexis Michalik est diaboliquement habile. En deux scènes et deux changements de décor toujours accélérés, il a le chic pour trousser une histoire dans l’air du temps.
Télérama – Fabienne Pascaud

Michalik joue avec nos sentiments, appuie là où ça touche, et saupoudre l'émotion qu'il suscite d'un humour salvateur.
Le Parisien – Sylvain Merle

Excitées par sa plume phobique de l'ennui, les répliques fusent, tandis que sa mise en scène, en mouvement perpétuel, ne ménage aucun temps mort.
Les Échos – Vincent Bouquet